Après l’historique premier tour, nous allons désormais devoir attendre deux longues semaines pour connaître le résultat du second tour de la présidentielle 2007.

Vous vous demandez, comment vous allez tenir le coup nerveusement ? Si vos rêves seront hantés, comme les miens, par le ralliement de Pasqua à Royal et celui de Rocard à Sarkozy ou, pire, par un sanglant attentat terroriste entre les deux tours ?

En ce qui me concerne, je vais me fixer des petits suspenses successifs destinés à me faire patienter et éviter de sauter sur mon canapé comme un jeune cabri, comme j’étais tenté de le faire hier à partir du moment où j’avais voté et jusqu’à la proclamation des premiers résultats.

Le premier rendez-vous est la réunion du parti communiste qui devra décider, dès demain, de la stratégie à adopter après la catastrophe politique du score de Buffet.
Le PCF va-t-il imploser ? Hue en reprenda-t-il le contrôle ? Un grand parti se créera-t-il à la gauche du PS ?

Le second rendez-vous, chronologiquement parlant, c’est la conférence de presse de Bayrou, qui devrait avoir lieu mercredi soir.
Lancera-t-il la création d’un nouveau parti ? Donnera-t-il une fort peu probable consigne de vote pour le second tour ? Comment envisage-t-il de sauver les députés UDF (élus en 2002 avec les voix de la droite) aux législatives de juin ?

Ensuite, on entendra parler des innombrables remous que va inévitablement provoquer, au FN, l’échec de son leader historique et tout plein d’autres bonnes choses, mais, comme d’habitude, on ne pourra voir qu’un épisode à la fois.

Vivement, vivement, vivement !

Publicités