En ces périodes de débauche de consommation et de « grands froids », le marronnier idéal des médias français, c’est les « Sans Domicile Fixe ».

Cette année, grâce aux « Enfants de Don Quichotte » on a même eu l’occasion de voir sortir du bois notre inestimable sous-ministre de la cohésion sociale, Catherine Vautrin (que le Nouvel Obs a rebaptisée Christine, tout à la joie de publier son nom pour la première fois).

La sous-ministre de Borloo considère que l’installation d’une centaine de tentes (Quechua, au cas où ça vous aurait échappé, même si je ne vois pas bien comment) sur les bords du canal Saint-Martin (Paris Xe) relève de la « poudre aux yeux » et ajoute qu’elle « condamne ces initiatives qui pourraient paraître généreuses » mais qui n’apportent rien à « la résolution du problème de l’exclusion ».

Puis, elle profite de son passage dans l’émission « En aparté » (Canal +) pour sous-entendre que les associations en question profitent du contexte de pré-campagne présidentielle pour se payer un « moulin à vent » de droite.

De plus, il est (toujours d’après elle) trop facile de faire venir la presse et de faire du bruit un jour d’hiver alors qu’elle-même travaille sur le terrain tout au long de l’année. Elle raconte alors ses entretiens avec un ou deux « SDF » (probablement représentatifs car elle n’hésite pas à généraliser) afin de montrer qu’on ne la lui fait pas, à elle.

Une fois bien chauffée, notre sous-ministre diesel se lâche enfin, et ajoute : « Il est faux de dire que le gouvernement laisse crever des gens dans la rue« .

Bravo ! Il était temps que ce soit dit !

Les SDF qui meurent de froid en hiver sont des kamikazes trotskistes qui ne pensent qu’à emmerder la doite.

Quant aux « Enfants de Don Quechua » ils sont télécommandés par Ségolène, dangereuse gauchiste révolutionnaire rêvant de grand soir en 2007.

On la connaissait pas bien, Vautrin, mais finalement elle est tellement attachante, avec son discours simple et compréhensible, qu’on s’imagine déjà les larmes aux yeux lorsqu’elle laissera son (sous-)ministère orphelin en juin prochain.

Publicités