Bloqué à la maison du fait de ma nouvelle maladie préférée (l’angine) j’ai eu tout d’abord l’occasion de compter les éléphants roses qui volaient dans ma chambre et qui obéissaient à la condition « P implique Q », P étant la proposition « j’ai de la fièvre » et Q « les éléphants roses existent ».

Sachant que si P implique Q alors « non-P » implique « non-Q », j’ai enfin l’occasion de me régaler de quelques énigmes et paradoxes logiques.

Il était donc juste que je vous fasse partager ce moment de bonheur.

Vous connaissez probablement l’histoire suivante :

Sur le bord d’une rivière se trouvent un loup, une chèvre et un chou ; il n’y a qu’un bateau si petit que le batelier seul et l’un deux peuvent y tenir. Il est question de passer tous trois, de telle sorte que le loup ne mange pas la chèvre, ni la chèvre le chou, pendant l’absence du batelier. Comment ce dernier doit-il s’y prendre ?

Mais il est possible que vous ne connaissiez pas une « variation sur le même thême » qui a l’extrème avantage d’apporter une vague connotation sexuelle au problème précédent :

Trois maris jaloux se trouvent avec leurs femmes au passage d’une rivière, et rencontrent un bateau sans batelier ; ce bateau est si petit qu’il ne peut porter plus de deux personnes à la fois. On demande comment ces six personnes passeront de telle sorte qu’aucune femme ne demeure en la compagnie d’un ou de deux hommes si son mari n’est pas présent.

Bien entendu, j’attend vos réponses.

***

NDH : Pour celles et ceux qui s’étonneraient de la formulation désuète ou vaguement sexiste (ne parlons même pas de l’hétérocentrisme qui est une maladie très répandue, notamment chez les mathématiciens) de l’une ou l’autre énigme, je crois bon de leur signaler que le bouquin dont je les ai tirées date de 1891. J’ajoute que grâce à FreeCycle, je suis désormais l’heureux propriétaire des 3 volumes de ce bouquin baptisé « Récréations mathématiques » (d’Edouard Lucas, voir trombine plus haut) et que j’ai cassé la tirelire pour compléter ma collection de Smullyan, alors si vous insistez…

Publicités