« Sacré Sarko, atlantiste en Amérique pour plaire à ses mentors, tiers-mondiste au Sénégal pour doubler Ségolène… et Français de retour en France, sitôt qu’il chute dans les sondages », a raillé le président du Front national, devant un public enthousiaste. « Fabius le comparaît à un caniche mais il a tort. Comme animal politique, il tiendrait plutôt du caméléon », a-t-il poursuivi.

M. Le Pen s’est est ensuite pris à Ségolène Royal « qui en fait le moins possible », pour ne pas montrer les mêmes « incohérences » que M. Sarkozy. « C’est Lady Nunuche ou la fée Gribouille » qui « se tait, déjà échaudée par ses multiples bourdes », a déclaré le leader du FN. LE MONDE, 13.11.2006.

La vétéran de la vie politique française a donc décidé de frapper fort pour son entrée en campagne et, comme d’habitude, il mettra les rieurs de son côté.

Désormais habillés pour l’hiver, on souhaite à Lady Nunuche de gagner l’élection interne du PS jeudi et au Caméléon d’être désigné en janvier par l’UMP.

Publicités