Vous avez une copine ? Un copain ?

– Un copain.

Le temps que je me remette de cette formulation, très naturelle dans la bouche de mon nouveau médecin, je continue à répondre aux questions générales sur ma petite personne avant d’en venir au vif du sujet.

Je pense que je fais une rechute de chikungunya, j’ai quasiment tous les symptômes.

Un peu emmerdé, le docteur Négrier (elle est pas bonne, celle-là, hein ?) commence le cérémonial en usage afin de détecter mon problème et part d’un gros rire franc.

Il est du coin, votre chikungunya, croyez-moi. Vous nous faites une belle angine. Et vous avez un peu traîné pour venir me voir, hein ?

Ben non.

– Ca doit faire plusieurs jours que vous avez de la fièvre.

Bon sang, mais c’est bien sûr ! Si je suis aussi gelé, ce n’est pas seulement parce que le soleil réunionnais est loin. Honte à moi !

Que je confonde angine et chikungunya, ça ne semble pas choquer le corps médical (les premiers symptômes se ressembleraient), mais le fait que je ne sois pas encore foutu de faire la différence entre de la fièvre et mon adaptation au climat, ça me choque un peu, moi.

Rome, finalement, elle s’est faite en combien de jours ?

Publicités