Bonjour, ici la « Direction Régionale » de Nantes, c’est moi que vous avez eu hier au sujet de votre affectation.

– Bonjour, alors, quoi de neuf ?

– Hé bien en fait, il se trouve qu’il y a eu une erreur sur le compte rendu de la commission et, notamment, en ce qui concerne votre cas personnel…

Les trois secondes qui ont separé ce début de phrase de la suite (la nana semblait très emmerdée) m’ont paru une éternité et je me suis mis à repenser à une ancienne collègue, pour laquelle le compte rendu syndical comportait une erreur de taille. Trois jours après que les syndicats lui aient conseillé de faire ses cartons, l’administration lui apprenait qu’elle n’avait, en fait, pas obtenu sa mutation.

Mais mon instinct, qui marche à fond depuis le début de cette histoire et qui m’a, pour le moment, peu trompé, me faisait deviner le reste de la phrase. L’angoisse n’est donc pas montée trop haut.

en réalité vous n’êtes pas affecté à la « Direction Régionale » mais à la « Direction départementale », je suis vraiment navrée, mais c’est à Nantes aussi, vous savez.

– Ne vous inquiétez pas, dans ce cas, ça m’est égal. Je vais les appeler.

Les chaises musicales ont eu lieu également à la DDTEFP de Loire-Atlantique depuis mon dernier appel. Toujours 3 postes de secrétariat (je me suis empressé de rappeler à quel point je serais nul comme secrétaire), une création de poste sur le reste des mesures encore gérées par l’Etat en faveur des travailleurs handicapés (mettez moi ça, madame, et ce sera tout, merci) et un poste au service Alternance (gestion des contrats professionnalisant pour les p’tits jeunes – mais sur ce poste les « p’tits jeunes » on les voit pas alors quel intérêt, je vous le demande…).

J’ai tout de suite noté que le fameux poste à la Main d’Oeuvre Etrangère n’était plus vacant et appris dans la foulée qu’il y avait une « liste d’attente » pour les postes informatiques (ça devient vraiment n’importe quoi l’informatique dans ce ministère – précisons ici que c’est surtout l’importante prime mensuelle qui encourage des vocations) et que sur les 5 nouveaux arrivants, l’un(e) d’entre nous partirait travailler à Saint-Nazaire sur un poste de secrétariat d’Inspection du Travail (j’ai pris la précaution d’indiquer « Nantes » sur ma demande de mutation et non pas le département pour éviter ce genre de désagrément mais…).

Ecoutez, nous souhaitons que tous les nouveaux arrivent le 1er septembre. Dans votre cas, compte tenu du fait que vous êtes à la Réunion, on peut vous laisser une marge…

Ne vous inquiétez pas, madame, ça me va très bien aussi. Vous n’avez plus qu’à convaincre mon directeur actuel.

Ah ben si c’est bon pour vous, on ne lui laissera pas tellement le choix !

Nickel.

Publicités