J'aime tellement donner mon opinion que je ne me contente pas d'écrire sur un blog, je pousse le vice jusqu'à répondre à des enquêtes d'opinion sur Internet.

Depuis plus d'un an maintenant, je réponds de temps en temps aux questions d'Expression Publique qui a l'extraordinaire avantage de dire qui a commandé les différents sondages mis en ligne.

Et aujourd'hui, je reçois un message intitulé : Jusqu'à quel point les homosexuels doivent-ils avoir les mêmes droits que les autres ?

Très surpris de la formulation, fort eloignée de l'esprit du fameux article 1 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (déjà bien galvaudé par ailleurs) je vais sur le site et je m'aperçois que cette enquête est à destination de… Madame Christine Boutin !

Les questions sont somme toutes fort banales, même si on entrevoit que madame "je me pointe à l'assemblée nationale de mon pays laïc avec la Bible à la main" a surtout envie de savoir comment elle est perçue par rapports aux leaders d'opinion (elle figure, dans les questions, à côté de Chirac, Sarkozy, Royal ou Bayrou sans aucun complexe).

Mais la question que je me pose c'est surtout quelle stratégie "la grosse Boutin" (comme on l'a beaucoup appelée en 1999 – années du PaCS – eût égard à la finesse de ses positions) va adopter lorsqu'elle aura connaissance des résultats.

Depuis qu'elle s'est fait sa pub sur le dos des transpédégouines, sans lesquels elle n'existerait pas médiatiquement, le moins qu'on puisse dire c'est que les mentalités ont evolué.

Alors elle essaye de compter ses troupes homophobes et "néo-cons" pour la présidentielle de 2007 où elle nous prépare un virage à 180° ?

Au fait, si jamais vous deviez malencontreusement tomber sur ces lignes, madame la députée d'on ne sait plus trop quel parti, comme vous utilisez votre liberté d'expression pour faire des raccourcis démagogiques à l'emporte pièce sur les gens de mon espèce, je ne vois vraiment pas pourquoi j'hésiterai à faire de même.

Je pense, madame, que vous êtes une grosse poufiasse.

Publicités