258.000 cas recensés, 1.400 nouveaux cas par semaine.

La seconde visite de Villepin a été l'occasion d'un bilan sur la démoustication, l'utilisation des fonds promis (et arrivés) depuis février, l'organisation du "PC de crise" etc.

Et le bilan est bon. Il reste des inconnues, évidemment, des petits souçis, c'est sûr, des incompréhensions, c'est évident, mais dans l'ensemble, l'action du gouvernement a eu un effet positif.

Je n'entrerai pas dans les détails (parce que je suis sur un portable de 1999 avec Windows 98 et que ça rame trop pour étayer mes propos hé hé hé) mais on peut dire que Villepin a fait mieux que tenir ses promesses.

Alors bien entendu, le premier ministre a été reçu comme un chef d'Etat, acclamé, et les journalistes ont à peine evoqué l'affaire Clearstream.

Résultat, la presse métropolitaine ironise sur l'attitude des réunionnais, capables d'acclamer un premier ministre plombé juste parce qu'il a ramené des valises contenant des millions d'euros.

Ce n'est pas moi qui dirait le contraire, l'histoire des bateaux de fric qui arrivent de Paris et l'attitude des politiques locaux dans ces cas-là me fait gerber aussi, mais je trouve que l'accusation est un peu "gros doigts" cette fois.

On peut évidemment polémiquer sur les montants, sur la dépendance totale de la Réunion vis-à-vis de la métropole mais il n'empêche que Villepin a tenu ses promesses et s'est investi dans tous les aspects de la catastrophe sanitaire et économique qu'est l'épidémie de chikungunya.

Alors il me paraît normal qu'il soit accueilli correctement et c'est ce qui s'est passé.

Publicités