Notre bien aimé (il reste 20% de français satisfaits de son travail) premier ministre vient de prendre une décision qui va changer la face du monde. Il ne sera pas candidat à l'élection présidentielle. Ca c'est vraiment trop triste, il nous manquera.

Mais ça ne nous surprend pas tellement, en revanche, compte tenu du fait qu'il vient d'égaler le record d'impopularité des premiers ministres de la Vème à égalité avec Juppé et Raffarin (tiens, tiens, que des premiers ministres de Chirac).

(Apparemment, la seule socialiste qui ait frôlé ce record c'est Cresson, notre inutile première première ministre qui avait au moins le mérite de bien me faire marrer.)

L'actualité faisant parfois mal les choses, ce score tombe le jour anniversaire de la mort d'un autre premier ministre, Pierre Bérégovoy. Il s'était suicidé.

Le fait qu'il ait obtenu un prêt à taux zéro pour s'acheter un appartement alors qu'il était en fonction avait pas mal choqué à l'époque. Mais si on remet ça dans le contexte des gâteries que se sont offertes les Juppé, Gaymard ou Chirac (pour ne citer qu'eux) on a bien du mal à imaginer qu'un homme politique puisse se suicider parce qu'il s'est fait prendre la main dans le pot de confiture.

Enfin pour en revenir à notre "couillu" premier ministre actuel, il vient également de nous promettre que les élections présidentielles auraient bien lieu en 2007 et qu'il resterait premier ministre jusqu'à la fin. Mais qui écoute encore ce que dit Villepin ?

D'après le "Canard Enchaîné" Chirac attend d'y voir plus clair dans l'affaire Clearstream pour remercier son fougueux "ami".

And the winner is : Juppé ?

Publicités