On avait déjà eu Xavier Bertrand, l’illustre inconnu qui nous sert de ministre de la Santé et qui n’a pas tiré le bon numéro avec le « chik » et la grippe aviaire. Il était venu 24h, avait fait les gros yeux à Laurent Cayrel, notre bon préfet, et s’en était retourné à Paris.
Puis on a eu l’autre Bertrand, Léon, notre ministre guyanais du Tourisme, venu expliquer aux riches familles marchandes que le gouvernement pensait à elles.

Cette semaine on a eu Harry Potter, alias François Baroin – ministre surtout des DOM parce les TOM ça fait trop d’heures d’avion – qui a réussi venir nous dire un petit bonjour et annoncer quelques mesurettes sans grand intérêt.

Mais le grand moment que tout le monde attend en trépignant des doigts de pieds, c’est ce week-end qu’il va avoir lieu. Le grand Galouzeau va accepter, dans sa mansuétude, de laisser voler ses cheveux dans le vent réunionnais… A plat ventre, manants ! Le Roy arrive !

Parce que finalement, il vient faire quoi le premier ministre ce week-end, à part refaire son bronzage ? Officiellement il vient « voir l’évolution de la démoustication » et rencontrera « des responsables économiques pour apporter les soutiens nécessaires à l’économie de l’île ».

Bon pour la démoustication il aurait pu passer un coup de fil, notre tronche d’alcoolo de service de Préfet lui aurait répondu avec sérieux, plutôt que de se pavaner en costume militaire pour accueillir Baroin à Gillot enfin passons.

La vraie raison de la venue de Villepin est donc économique. Villepin va venir rassurer les dynasties réunionnaises bourrées de fric sur l’avenir de leurs hôtels, restaurants, locations de voitures et autres fanfreluches touristiques diverses…

Autrement dit, à titre tout à fait exceptionnel, Galouzeau se fera Premier Ministres des familles riches, mais on est persuadés qu’il ne tardera pas à revenir, dès qu’il aura un petit créneau sur son agenda, pour trouver du boulot aux RMIstes…

En tout cas j’espère qu’un Aedes va lui passer sur le bras, histoire qu’il en rabatte un brin et qu’il se sente un peu plus solidaire des malades et un peu moins des commerçants !

Publicités